Valbona, apprenante de la formation Refugeeks #1 à Montpellier : “Ce qui est particulièrement bien c’est que la formation propose les deux : le numérique et le français !”

A l'occasion de la journée mondiale des réfugié.es, découvrez les portraits d'apprenant.es Simplon. Aujourd'hui, Valbona, apprenante de la première formation Refugeeks lancée en Occitanie, à Montpellier, financée par la Fondation BNP Paribas.

22 juin 2020 |
Valbona, apprenante de la formation Refugeeks #1 à Montpellier : “Ce qui est particulièrement bien c’est que la formation propose les deux : le numérique et le français !”

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Valbona, je suis albanaise. J’ai 2 enfants,le plus petit a 2 ans. Avant la formation, j’ai travaillé pendant 2 ans comme vendeuse puis caissière. Depuis la fin de la formation, j’ai commencé une autre formation professionnelle au Greta pour travailler mon projet professionnel. J’aimerais travailler dans les services d’aide à la personne. 

Vous utilisiez déjà des outils numérique avant la formation ? 

Oui, j’utilisais déjà un ordinateur en tant que vendeuse, pour les comptes et les bilans, mais je ne savais pas utiliser tous les logiciels que l’on a vu en formation donc j’ai beaucoup appris. 

Qu'est-ce qui vous a plu dans cette formation ? 

J’ai beaucoup aimé l’ambiance de la formation, on a beaucoup appris grâce aux formateurs qui étaient très gentils, et j’ai apprécié toutes les rencontres que j’ai pu faire dans le cadre de cette formation.

En quoi la formation vous a-t-elle été utile ?

La formation m’a aidé pour réaliser mes démarches administratives en ligne et pour ma recherche d’emploi. C’est plus facile pour moi de chercher des informations sur internet et donc de chercher un emploi ou une formation.

Apprendre à créer mon CV a aussi été très utile pour moi. On a vu plusieurs logiciels, comme Canva par exemple. J’ai beaucoup aimé utiliser Canva, un logiciel que je ne connaissais pas du tout. Aujourd’hui je suis capable de l’utiliser et de réaliser mon CV dessus !  

La formation Refugeeks m’a aussi été très utile avec le contexte du Coronavirus. La formation que je suis actuellement s’est déroulée à distance pendant 3 mois, et pour moi ça n’a pas été un problème maintenant que je sais utiliser le numérique. Ça a été facile pour moi de faire les exercices en ligne depuis chez moi sur un ordinateur, je n’ai pas eu de problème pour suivre.

Recommanderiez vous cette formation à quelqu'un d'autre ? Pourquoi ? 

Oui ! J’ai d’ailleurs déjà recommandé la formation à une amie albanaise qui ne sait pas bien se servir d’un ordinateur et qui ne maîtrise pas très bien le français. Ce qui est particulièrement bien c’est que la formation propose les deux : le numérique et le français ! J’ai bien aimé les cours de français et ils m’ont appris le vocabulaire du numérique.

Votre moment préféré pendant la formation ?

Il y a eu beaucoup de bons moments. Mais j’ai beaucoup aimé l’activité où nous avons interviewé des entreprises, je n’avais jamais eu l’occasion d’interroger une entreprise ou de faire une interview. La première fois a été très stressante et maintenant je serais contente de le refaire.

En savoir plus sur notre programme Migrations

 

Partager cet article
Retourner en haut