Simplon Occitanie s’engage sur le Green IT !

Le but : sensibiliser les apprenants et les former à l’écoconception web, pour un numérique moins polluant.

26 novembre 2019 |
Simplon Occitanie s’engage sur le Green IT !

Actuellement, l’écoconception web est un enjeu majeur du “green IT” qui vise à réduire l'empreinte sociale, économique et environnementale du numérique. C’est pour cela qu’à la Fabrique de Carbonne, en Occitanie, Laurent Devernay, formateur, a pris le sujet en main : “nous avons lancé le 26 juin une promotion pilote Green sur le sujet de l’écoconception. Il s’agissait d’une formation en développement web de 11 mois, dont 3 en entreprise. Tou.tes les apprenant.es ont vu les bénéfices de cette démarche, certains d’entre eux étaient d’ailleurs sensibles au sujet”. L’idée ? Créer des sites web et des applications mobiles en ayant en tête les bases de l’écoconception web : réduire la taille des sites et applis et repenser leur conception afin de diminuer leur impact sur l’environnement. Les apprenant.es savent désormais faire des audits de sites et définir les axes d’amélioration.

Et pour rendre le sujet plus visible sur le territoire, Laurent partage ses bonnes pratiques de développement web lors d’événements, comme celui qu’il a co-organisé avec la Maison de l'Avenir Comminges-Pyrénées le 8 novembre après-midi soutenu par la Communauté de Communes du Volvestre et EDF. À cette occasion, les apprenant.es de la promotion pilote ont eu pour mission d'assurer eux-mêmes une animation sur le sujet des bonnes pratiques écologiques du web devant 80 personnes, y compris des apprenant.es de plusieurs Fabriques Simplon en Occitanie (Labège, Pamiers et Carcassonne). “Les retours sont très positifs et ça a été l'occasion de lancer beaucoup de discussions autour du sujet, tout en donnant des pistes concrètes pour améliorer son propre usage. Pour les apprenant.es Simplon, des ateliers ont été mis en place dès le matin pour découvrir comment réaliser des audits de sites, mais aussi découvrir les dessous du web” se réjouit Laurent. 

Prochaine étape : former les autres formateurs d’Occitanie (entre 20 et 25) pour faire essaimer les pratiques au sein du réseau des Fabriques Simplon. 

 

Retourner en haut