Neslihan et Ismail, réfugiés turcs en formation Développeur Web à Marseille : "Nous avons dû recommencer notre vie, repartir de zéro"

A l'occasion de la journée mondiale des réfugié.es, découvrez les portraits d'apprenant.es Simplon. Aujourd'hui, Neslihan et Ismail, un couple de réfugiés turcs en formation Développeur Web et Web Mobile à Marseille.

15 juin 2020 |
Neslihan et Ismail, réfugiés turcs en formation Développeur Web à Marseille : "Nous avons dû recommencer notre vie, repartir de zéro"

Neslihan et Ismail sont un couple de réfugiés turcs en formation Développeur Web et Web Mobile au sein de la fabrique de Marseille depuis janvier 2020. Ils ont suivi la formation “Premium”, qui a accueilli 12 apprenant.es réfugié.es et primo-arrivant.es dans une promotion de 24 apprenant.es. En complément de la formation intensive Développeur Web et Web mobile, ils ont suivi des cours de français et des ateliers soft skills pour renforcer la confiance en soi et se préparer au mieux à l’insertion professionnelle.

Pouvez-vous vous présenter ? Que faisiez-vous avant de suivre la formation chez Simplon.co ? Connaissiez-vous déjà le numérique ?  

Ismail : Je suis né en Turquie, j’ai grandi à Istanbul que j’ai quitté après mes études en Astronomie, Sciences et Espace. En 2005, je suis allé au Laos où j’ai recommencé mes études, puis à Bangkok où j’ai été professeur d’anglais. J’ai aussi commencé à enseigner l’informatique, c’était mon hobby et j’aidais mes collègues à mettre en place les outils informatiques au sein de l’école. J’ai ensuite rencontré Neslihan et nous avons déménagé à Singapour. Nous étions en vacances en France et nos passeports ont été confisqués par l’ambassade. Nous avons dû recommencer notre vie, repartir de zéro. 

Neslihan : Après avoir  terminé mes études en Turquie d’apprentissage de la langue turque pour les étrangers, j’ai déménagé à Singapour où j’ai travaillé 8 ans en tant que professeure de turc. Nous sommes partis en vacances en France et nous ne pouvions plus revenir à Singapour, nous n’avions pas nos affaires, nous n’avons pas pu dire au revoir à nos amis, c’était un choc pour nous. En arrivant en France, nous avons dû apprendre le français, nous nous sommes inscrits à l’Université d’Aix-Marseille où nous avons suivi un parcours à destination des étrangers.

Racontez-nous votre parcours chez Simplon.co

Neslihan : Nous recherchions une formation en informatique et des amis nous ont parlé de Simplon.co. Je suis très contente car je partais de zéro et je voulais changer de carrière, et pour moi les métiers du numérique sont des métiers d’avenir. 

Ismail : Avec Simplon.co, j’ai pu apprendre plus en profondeur la programmation. 

Qu'est-ce qui vous plaît dans cette formation ? 

Neslihan : Je suis très contente des formateurs, je trouve Simplon.co très professionnel. Je voudrais également remercier Simplon.co pour quelque chose de très personnel, je porte le voile et Simplon.co est un lieu où je ne me sens pas discriminée. 

Ismail : Les professeurs nous mettent en confiance pour aller plus loin, pour apprendre toujours plus. A chaque fois que l’on finit un projet avec Neslihan, nous sommes très contents de nous, c’est une victoire de voir ce qu’on est capable de réaliser. D’ailleurs nous encourageons nos amis de suivre une formation aux métiers du numérique et de postuler chez Simplon.co. Neslihan ne connaissait pas le domaine du numérique et elle réussit maintenant des projets toute seule et c’est très encourageant, les métiers du numérique peuvent être accessibles à tous. 

Pouvez-vous nous parler des cours de français que vous avez suivi ?

Ismail : Notre professeure de français était vraiment impliquée dans la réussite du groupe. J’aurai plus d’opportunité à trouver un emploi en améliorant mon français et elle nous a beaucoup aidé dans la rédaction des lettres de motivation et CV. Il est primordial de continuer le français, même quand je commencerai à travailler.

Et les ateliers soft skills mis en place par Wintegreat ? 

Neslihan : Les interventions de Wintegreat ont enrichi la formation, elles nous ont donné une vision de la vie professionnelle, cela m’a beaucoup servi. 

Ismail : Ces ateliers ont été très appréciés par tous car ils étaient très utiles et adaptés à notre groupe. Ces cours nous ont aidé à travailler ensemble, à nous positionner en tant que professionnels, d’être bienveillants envers les autres et d’avoir un comportement éthique dans notre travail.

Que souhaiteriez-vous faire après la formation ? 

Ismail : Je souhaiterais trouver un poste dans une entreprise en tant que Développeur Web, sinon je continuerai à me former en me spécialisant en Data Scientist.

Neslihan : Après la formation, je vais m’arrêter quelques temps pour m’occuper de mon bébé mais par la suite je souhaiterais trouver un poste en entreprise. 

Qu'aimez-vous faire de votre temps libre ? 

Neslihan : Je fais de l’art traditionnel turc de papier marbré (Ebru en turc), ça me tranquillise, j’aime beaucoup lire, on aime également beaucoup voyager. 

Ismail : Quand nous étions en Asie nous voyagions beaucoup. J’aime la photographie, j’écris des histoires, des poésies. J’aime la lecture scientifique et historique et je passe beaucoup de temps sur l’ordinateur, notamment sur le jeu Civilizations, cela fait 18 ans que j’y joue.

En savoir plus sur le parcours Welcode et notre programme Migrations

 

Retourner en haut