Asif Danesh, apprenant de la formation Refugeeks #1 : “On a appris à faire les choses nous-mêmes, à apprendre à les faire”

A l'occasion de la journée mondiale des réfugié.es, découvrez les portraits d'apprenant.es Simplon. Aujourd'hui, Asif Danesh, apprenant de la formation Refugeeks #1 à Paris.

17 juin 2020 |
Asif Danesh, apprenant de la formation Refugeeks #1 : “On a appris à faire les choses nous-mêmes, à apprendre à les faire”

Asif est un apprenant de la première formation Refugeeks lancée en Île de France en novembre 2019, financée par la Fondation BNP Paribas et en partenariat avec l’association Aurore dans le cadre du projet Tous mobilisés Tous employables financé par le PIC Réfugiés.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Asif Danesh, je viens d’Afghanistan. J’ai 32 ans et je suis arrivé en France en 2018 donc depuis 2 ans. J’habite dans le centre d’hébergement Aurore d’Antony, avec d’autres réfugiés : il y a environ 300 personnes dans le foyer.

Que faites vous actuellement ? 

En ce moment je vais aux cours de français de l’association Aurore. Ils se sont arrêtés à cause du coronavirus, mais nous recommençons le 29 juin.

Que faisiez-vous avant de suivre la formation chez Simplon.co ? Connaissiez-vous déjà le numérique ? 

Je n’ai jamais travaillé en France. Mais en Afghanistan, j’étais vendeur dans un magasin de tapis, et j’ai fait de la restauration. Avant la formation, j’ai suivi les cours de français et les formations civiques de l’OFII (Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) ; et les cours de français à l’association Aurore (formations linguistiques et accompagnement vers l'emploi des réfugiés).

Avant, j’avais un ordinateur mais je ne faisais que regarder des films et Facebook. Je n’envoyais pas beaucoup de mails : je ne savais pas comment faire. Maintenant je sais écrire des lettres sur Word, envoyer des mails, travailler sur Google Slides, faire des recherches sur internet. J’utilise beaucoup plus mon ordinateur. 

Qu'est-ce qui vous a plu dans cette formation ? 

J’ai aimé apprendre à faire mon CV et ma lettre de motivation sur Word, à envoyer des mails, par exemple à plus d’une personne, en copie, en copie cachée. Et surtout j’ai aimé créer mon mini-site : c’était le site vitrine d’un magasin de vêtement pour hommes et femmes (via Google Sites) : j’ai ajouté des images, des vidéos, la localisation du magasin et un encadré pour la clientèle qui voudrait acheter sur mon site internet. 

Pendant la formation Refugeeks, la formatrice nous donnait un challenge : elle nous disait : “vous devez arrivez à faire ça (insérer une image dans une page Word par exemple)”. Après c’était à nous de trouver comment faire pour arriver au même résultat. On a appris à faire les choses nous-mêmes, à apprendre à les faire. 

En quoi la formation vous a-t-elle été utile ?

La formation m’a aidé pour apprendre à chercher un travail ou une formation sur internet : sur LinkedIn ou Pôle Emploi par exemple. J’ai aussi appris à gérer mes espaces personnels Pôle Emploi et CAF sur l’ordinateur. Je pense que si je travaille dans un magasin ou dans la restauration j’aurai besoin de travailler sur un ordinateur, sur un logiciel : grâce à la formation je pourrai m’adapter pour utiliser les logiciels du magasin ou du restaurant où je vais travailler. 

Que souhaitez-vous faire après la formation ? 

Je cherche une formation d’employé en libre service. Si ça ne marche pas, je pense aussi à la restauration ou à la boulangerie. 

Pouvez-vous nous parler des cours de français que vous avez suivi ? 

J’ai bien aimé les cours de français. J’ai appris à utiliser les bons mots clés pour faire des recherches sur internet et trouver des exercices de français en ligne. Aussi, les cours de français m’ont permis d’apprendre les mots techniques pour parler du matériel de l’ordinateur (pad, raccourcis clavier, etc.) et du web (page internet, recherche par mots clés, etc.). 

Comment avez-vous connu Simplon.co ? 

J’ai connu Simplon grâce à l’association Aurore : pendant un atelier de techniques de recherche d’emploi, Samuel, chargé d’insertion professionnelle, nous a donné un flyer et nous a demandé si ça nous intéressait de faire une formation au numérique qui commencerait dans un mois. J’étais très intéressé : c’est grâce à Refugeeks que j’ai connu Simplon.

Recommanderiez vous cette formation à quelqu'un d'autre ? Pourquoi ? 

Oui ! Je dirais à mes amis qu’il existe une entreprise qui s’appelle Simplon, et que là bas ils peuvent apprendre à travailler sur l’ordinateur, et que c’est l’occasion d’apprendre plein de choses intéressantes. Je présenterai Refugeeks à mes amis !

Qu'aimez-vous faire de votre temps libre ? 

J’aime voyager, jouer au football et au volleyball, faire de la natation. Aussi j’aime bien me promener dans la nature : à Antony, Croix de Berny il y a un grand parc dans lequel c’est agréable de marcher : on y va souvent avec mes amis.

Une anecdote sur la formation à nous raconter ?

Au début, aucun d’entre nous ne savait comment utiliser Word : ajouter une photo, changer la couleur de la police. On faisait un peu n’importe quoi et ça nous faisait rire.

 

Partager cet article
Retourner en haut