Programme #Refugeeks Simplon : apprendre deux langues en même temps : la programmation informatique et le français !

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin

Programme #Refugeeks Simplon : apprendre deux langues en même temps : la programmation informatique et le français !

L’Europe connaît, depuis 2015, sa plus importante crise migratoire depuis la fin de la seconde guerre mondiale. En 2016, 1,2 millions de demandes d’asile nouvelles furent déposées au sein de l’Union européenne, dont un quart provenant de citoyens syriens. 

Pour contribuer à l’accueil des réfugié.e.s en France, Simplon.co et SINGA ont lancé en mars 2016 le programme #Refugeeks. Soutenu massivement par la Fondation Total, par la Fondation Accenture, par BNP Paribas, la Fondation de France, le Ministère de l’Intérieur et la Fondation Valentin Ribet, l’objectif de #Refugeeks est de permettre aux personnes réfugiées d’accéder à un métier qualifié en leur proposant une formation adaptée à leur situation.

Selon le rapport du député Aurélien Taché (présenté début mars au gouvernement en faveur de l’accueil des personnes réfugiées en France), aujourd’hui, seul 1 étranger sur 3 accueilli en France trouve un emploi dans les cinq premières années suivant son arrivée. Notre engagement à Simplon : former les personnes réfugiées que nous accueillons dans nos promotions à la fois à la programmation informatique mais aussi au français.

Dans le programme #Refugeeks, l’apprentissage du français est aussi important que l’apprentissage du code. En partenariat avec la Fondation Valentin Ribet, Simplon.co a développé un référentiel de français spécifiquement lié à l’apprentissage du français numérique et l’insertion professionnelle dans les métiers du numérique. Les apprenant.e.s débutent leur formation avec deux mois intensifs dédiés à l’apprentissage de la langue. Ces cours sont dispensés par notre partenaire l’Alliance Française.

Ensuite, c’est parti pour le grand bain. 7 mois de formation au développement web incluant 4 heures de français / semaine s’ensuivent ; ainsi bien sûr qu’un accompagnement vers l’emploi par les équipes de Simplon.co et ses partenaires employeurs, au même titre que les autres apprenant.es.

“ Nous avons un très bon taux d’insertion professionnelle, autour de 75% ”, se félicite Theo Biddulph, responsable du programme #Refugeeks. “ Beaucoup d’entreprises ont peur d’embaucher car elles méconnaissent la loi. Celles que nous avons réussi à convaincre et qui nous soutiennent sont plutôt de grands groupes ”, précise Theo Biddulph. Ce qui les séduit : “ un engagement éthique”, mais aussi des profils “ très compétents  avec parfois des expériences assez longues et une connaissance de l’anglais ”.

D’autant que les développeurs informatiques sont très recherchés sur le marché de l’emploi. “ En formant les personnes réfugiées au développement web, nous augmentons considérablement leurs chances de trouver un emploi et, en même temps, nous augmentons le nombre de développeurs sur le marché du travail ”, indique Frédéric Bardeau, Président et co-fondateur de Simplon.co.

“ On était six ou sept étrangers sur une classe de 26. On s’est tous mélangés et ça m’a beaucoup appris. Pour les cours, on a recréé un site web pour un restaurant par exemple. Ça oblige à échanger ”, précise Geoffrey, apprenant Simplon, originaire du Kenya, aujourd’hui en contrat de professionnalisation chez BNP Paribas*. Il estime que sans cette formation il n’aurait pas pu trouver d’autre emploi que “dans le nettoyage”. “Et je voulais faire autre chose”, explique-t-il.

Après un pilote lancé en 2016 en Ile-de-France qui a vu 40 personnes entrer en formation de développement web, Simplon.co s’appuie aujourd’hui sur son réseau national de fabriques (écoles) pour déployer ce programme sur tous les territoires

Articles à lire : Le Monde.fr ;  L’Obs ; Socialter

* En septembre 2017, Simplon.co et BNP Paribas ont étendu leur partenariat sur le projet #Refugeeks au recrutement d’apprenant.es réfugié.es sortant de formation développeur.se web. Aujourd’hui, ce sont 8 apprenant.es qui ont intégré les équipes de la DSI de la BNP Paribas en alternance. Last but not least, le projet #Refugeeks a été récompensé aux  Trophées BDDF/BNP Paribas 2017 ! 

Vidéo à voir du programme #Refugeeks réalisée par la Fondation de France : accueillir, intégrer, créer des liens 

 

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *