Nos alumni ont du talent #1 : Kevin Martinez, de Simplon à l’entreprenariat

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Nos alumni ont du talent #1 : Kevin Martinez, de Simplon à l’entreprenariat

On ne vous parle pas assez des anciens simplonien.nes alors que pourtant on n’est pas peu fiers des 2265 personnes que nous avons formé depuis 5 ans ! C’est décidé on corrige le tir. On vous raconte leurs parcours et on récolte leurs conseils pour les futurs recrues. On commence avec Kevin Martinez, formé au développement web dans la fabrique Simplon.co de Moulins en Auvergne-Rhones Alpes.

Que faisais-tu avant Simplon ?

J’ai fait pas mal de choses. J’étais vendeur en micro- informatique, préparateur de commande. J’ai même conduit des poids-lourds ! Puis j’ai repris des études et entamé un Master en informatique. Trois mois après le début des cours, j’ai été sélectionné pour rejoindre l’aventure Simplon.co. J’ai tout laissé tombé pour rejoindre la fabrique de Moulins, et je ne regrette absolument pas.  

Qu’as-tu retenu de cette formation ?

Des compétences techniques en HTML, CSS, JS, Bootstrap, SASS, JQuery, PHP, MySQL, Symfony, Twig et j’en passe ! J’ai aussi appris à travailler en équipe grâce aux méthodes agiles et à travailler tout le temps, sans répit, de jour comme de nuit. Bref j’ai appris plein de bonnes choses utiles.

Et aujourd’hui que fais-tu ?

En sortant de formation, j’ai décidé de me lancer dans l’entrepreneuriat. J’ai créé une agence web Codev-Web avec un associé. C’était le bon moment car tout évolue rapidement autour de nous, et nous avons le sentiment que les entreprises ont aujourd’hui conscience qu’elles doivent investir le web au risque de louper des opportunités business.

Quels conseils donnerais-tu aux Simplonien.nes qui démarrent leur formation ?

Rien de très original mais voici quelques conseils qui marchent à tous les coups :

 

  1.  Ne pas se décourager !  Après la première, deuxième, cent vingt troisième tentatives, on relève la tête et on essaye encore. On finit toujours par y arriver.
  2. Ne pas se disperser. Un langage à la fois ! On a souvent tendance à se lancer sur plusieurs sujets en même temps et au final on perd rapidement le temps que l’on pensait gagner.
  3. Ayez foi en wordpress :) Quand j’ai commencé, j’avais une véritable aversion pour wordpress. Pourtant lorsque l’on choisit de le considérer comme un framework plutôt que comme un CMS, on commence à l’apprécier et prendre plaisir à l’utiliser.

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *