#teamSimplon : Laurent, formateur à Saint-Gaudens (Haute-Garonne, Occitanie)

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

À l’occasion de nos 4 ans #Simplon4ans, nous lançons une série de portraits pour vous présenter nos formidables formateur.rice.s, celles et ceux qui dans l’équipe Simplon.co sont au plus près du terrain, en contact direct et quotidien avec nos cher.e.s simplonien.ne.s ! On commence donc avec Laurent, formateur dans notre fabrique de Saint-Gaudens en Haute-Garonne :-)

Hello Laurent ! Que faisais-tu avant de devenir formateur chez Simplon.co et comment as-tu découvert le projet ?

 

Avant d’arriver chez Simplon, j’ai travaillé huit ans dans une très grosse société de services sur Toulouse. Mais ça ne me convenait pas. C’est en passant un entretien sur Saint-Gaudens que j’ai entendu parler de Simplon et j’ai tout de suite accroché. Les valeurs, la démarche, tout me plaisait. J’ai rencontré Jean-François Kappes (responsable de Simplon en Occitanie) et, de fil en aiguille, je suis devenu lead formateur sur Saint-Gaudens. C’était le gros chamboulement pour moi. Passer de développeur/chef de projet web/logiciel à formateur en développement web, ce n’est pas rien. Mais c’est surtout très enthousiasmant. Le relationnel avec les partenaires, les échanges avec le reste de l’équipe Simplon mais surtout avec les apprenants, c’est un super moteur.
Ah oui, et avant d’être chez Simplon j’étais aussi game designer pour du JDR papier (entre autres). Là, entre la formation et la famille qui s’est agrandie, j’ai beaucoup moins le temps mais ce n’est pas grave. Ça m’a au moins permis d’ajouter un module de game design à la formation :-)

C’est quoi une journée type de formation chez Simplon Saint-Gaudens ?

 

Une journée-type de formation à Saint-Gaudens, ça commence en douceur. Les gens arrivent, on papote un peu et à 9h15, on commence le stand-up meeting. Chacun prend la parole pour expliquer ce qu’il a fait la veille, comment il se sent, s’il a des soucis en particulier. Après, en fonction du jour, on enchaîne sur un kata, des présentations par les apprenants, de la correction d’exos ou un peu de théorie (mais pas trop non plus). Le reste de la journée, c’est du code, du code, encore du code et un repas au milieu. De temps en temps, on se pose pour se changer les idées, discuter, faire du jeu de société ou autre.

Un projet ou parcours de Simplonien.ne(s) dont tu es fier ?

 

Je suis fier de tou.te.s les apprenant.e.s, vraiment. Il y a une vraie alchimie qui s’est mise en place, ils/elles sont tou.te.s à fond dans le code. Niveau projets, ils/elles ont déjà pu réaliser une carte interactive + photothèque pour l’Office de Tourisme de Saint-Gaudens, une maquette en vue d’une nouvelle version du site de la MFR de Mane mais aussi un serious game pour la Fédération Régionale des MJC. Et ça, franchement, c’est la classe. En plus, ils vont participer à Virtuacité !

Au début, je pensais qu’on aurait du mal à trouver des partenaires et des projets sur Saint-Gaudens. Au final, quatre mois après, on a beaucoup de projets, beaucoup de partenaires et on a surtout rencontré beaucoup d’enthousiasme et d’idées ! En plus, on a la chance d’être dans les locaux de la Cyber-base qui se bouge énormément pour le numérique à Saint-Gaudens. Pour résumé, c’est ma meilleure expérience pro et une formidable aventure humaine !

allez hop, en bonus, une petite vidéo réalisée par les apprenant.e.s de Laurent :

Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager sur Google+

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *